LE BEAU RIVAGE PALACE - L'ECRIN DE LAUSANNE


Niché au bord du lac Léman depuis la fin du XIXème siècle, le Beau Rivage Palace a vu passer de nombreuses personnalités et têtes couronnées du monde entier. C’est un hôtel mythique, il m’a été recommandé par un ami : “tu verras j’ai vécu un séjour inoubliable”. C’est à mon tour aujourd’hui de passer le relais et de partager avec vous mon expérience. Il ne s’agit pas d’un simple hôtel. Le Beau Rivage Palace est un hôtel qui se vit, c’est un lieu où il faut prendre le temps. Dès notre arrivée, le personnel est au petit soin, une équipe formée dans les meilleures écoles hôtelières du monde prête à répondre à vos demandes.

Le check-in a lieu dans un lobby imposant, a seulement quelques pas du bar et des jardins. La visite commence ici dès que l’on récupère la clef de notre chambre. Elle se situe au 3ème étage de la partie ouest, néo-baroque, construite par les architectes Louis Bezencenet et Maurice Schnell au début du XXème siècle. C’est un peu comme un palais où il ne manque que les airs de Strauss pour donner vie à l’immense salle de bal. Nous faisons un arrêt par la boutique qui regorge de souvenirs précieux avant de nous engouffrer dans l’ascenseur qui fait de la concurrence au magnifique escalier éclairé par de nombreux vitraux. Nos valises auront eu raison de nous. La moquette épaisse dans les étages, le blanc immaculé des couloirs éclairés par de jolies appliques sont des signes qui ne trompent pas, nous allons passer un séjour sous le signe du calme, sans un bruit, tout en douceur.

La chambre est un écrin coupé du monde. Une double porte nous isole du reste de l’hôtel. Le temps peut désormais s’arrêter. Les tissus, les couleurs, les marbres sont d’une classe et d’une sobriété qui nous invitent à profiter du clos du spectacle : la vue. Du réveil au coucher, le soleil accentue les eaux bleutées du Léman, se reflète sur les montagnes et vice-versa. C’est un jeu à sommes positives. Nous décidons de déguster une bouteille de champagne sur le balcon, elle n’a pas la même saveur qu’à Paris. Le soleil se couche doucement, il joue avec les arbres abîmés par l’autonome et nous offre un spectacle unique.

Il est de temps de se préparer dans l’imposante salle de bain. Elle dispose d’une magnifique baignoire surplombée par une fausse verrière qui donne la sensation de distribuer une lumière toute naturelle. Nous voyageons toujours léger mais le dressing n’aura pas peur d’accueillir les nombreux effets de ceux que cela rassure de changer de tenues plusieurs fois par jour. Nous prenons la direction du restaurant triplement étoilé l’Hôtel de Ville à Crissier, qui fait lui-même l’objet d’une chronique tant il nous a émerveillé. A notre retour, nous profitons d’un lit, que dis-je d’un nid douillet où nos rêves n’ont plus de limite.


Qui dit hôtel dit petit-déjeuner. Celui du Beau Rivage Palace a lieu dans une rotonde qui sait magnifier les nombreux buffets à disposition de tous les convives. Il y en a pour tous les goûts mais je n’irai pas plus loin, il faut garder quelques mystères ...

#BeauRivagePalace #Hôtel #Suisse #Meilleurhôtel #BestHotelSuisse