PLANTXA : LES COULEURS DE LA FRAÎCHEUR


Dans une petite rue à quelques pas du métro Marcel Samba à Boulogne, le chef Maximilien Kuzniar s'active tous les jours avec sa brigade pour combler les papilles des habitués et des visiteurs de passage. J'avais eu l'occasion de déguster la cuisine du chef Juan Arbeleaz, qui a ouvert Plantxa en 2013. Maximilien n'était alors que le sous-chef de ce restaurant haut en couleurs.

Plantxa par - Maximilien -

58 Rue Gallieni, 92100 Boulogne-Billancourt

01 46 20 50 93

www.plantxa.com

Les deux hommes se sont en effet rencontrés lors d'une soirée à Paris. Maximilien était alors serveur, Juan un jeune cuisiner au talent prometteur. En 2012, le chef participe à l’émission Top Chef et deviendra pendant près d’un an le chef des cuisines de l’Acajou. c'est alors qu'il décide d'intégrer dans sa brigade Maximilien, désireux de passer derrière les fourneaux. L'alchimie opère, le talent des deux personnages se combine à la perfection. C'est donc naturellement qu'en 2016, Maximilien reprend les rênes de l'établissement lorsque Juan part à l'aventure dans le 8ème arrondissement de la capitale à l'hôtel Marignan.


Le chef Juan garde toujours un oeil sur les cuisines de son premier restaurant mais le chef Maximilien a su imposé rapidement son style, structuré-déstructuré. Passionné de produits frais et des terroirs, il cultive son potager à Longjumeau, non sans mal : "il faut faire avec la nature, ce n'est pas toujours simple de cultiver son jardin mais au moins on se frotte aux saisons et à la réalité du produit" insiste-t-il !

Je vous conseille sans aucun doute le menu dégustation : 3 entrées / 2 plats / 2 desserts : 55 €. En voici un petit aperçu. Bonne dégustation !


Terrine de raie, chorizo et sorbet à la tomate


Oeuf dur mariné au cassis, baies de cassis entières, mousse légère au tarama, oeuf de truite et condiment savoureux à l'encre de sèche


Ceviche de cabillaud, quinoa, kiwi, coriandre fraîche et radis


#Plantxa #RestaurantPlantxa #RestaurantBoulogne #MeilleurrestaurantBoulogne #MaximilienKuzniar #JuanArbeleaz