L'HEURE BLEUE : UN RIAD D'EXCEPTION À l'ABRIS DES REGARDS


La Medina d'Essaouira ne ressemble à aucune autre. La ville respire les embruns, l'odeur de la sardine fraichement pêchée, celle de la menthe et de la fleur d'oranger. Les rues sont parfois embuées le matin, enveloppées dans les nuages venus de l'Océan. Les soirées, même en été, sont plus fraiches que dans les terres et beaucoup plus calmes qu'à Marrakech. L'occasion de déconnecter et de profiter d'une parenthèse inattendue au Relais & Châteaux - L'Heure Bleue niché à quelques mètres des remparts de la vieille ville.

L'Heure Bleue

Rue In Battouta,

Essaouira, Maroc

+212 5247-83434

www.heure-bleue.com

L'automne est une période propice pour profiter de la douceur du climat océanique. L'Heure Bleue est ainsi le lieu idéal pour s'échapper le temps d'un week-end ou de quelques jour à Essaouira. En 5 minutes, je suis : à la place aux grains, au port, sur la plage, au paradis (sur la terrasse de l’hôtel)…et je profite de la piscine panoramique sur le toit toute l’année. La vue est magique quand le soleil se couche, j'accompagne ce moment en blanc ou en rouge avec la cuvée « Heure Bleue » du domaine viticole du Val d'Argan lors d'une élégante dégustation.





Ce riad qui fût la maison du caïd M’bark Saïdi – le «maître» ou «leader», un titre dans le royaume normand de Sicile, appliqué aux fonctionnaires palatins et aux membres de la curie, le plus souvent à ceux qui étaient musulmans ou convertis de l’islam. Plus tard, le mot a été utilisé en Afrique du Nord pour le gouverneur d’une forteresse ou le directeur d’une prison – puis un orphelinat jussqu’aux années 60, la batisse fût laissée à l’abandon pendant plus de trente ans. C’est alors que la famille Azoulay rachète ce lieu pour en faire l’Hotel l’Heure Bleue, en 2004.

En rencontrant ces personnalités; du directeur de l’Hotel, François Laustriat, jusqu’à l’employé qui nous accueille, en passant pas le chef cuisinier, Ahmed Handour, le directeur de la restauration, Mbarek Amalhenna ou encore la chef de réception, Naima Azaroual, on capte immédiatement la sincérité du lieu, la force d’une équipe soudée, “d’une famille”, venant tous d’Essaouira et ses alentours.

François Laustriat anime ainsi cette équipe au grand coeur. C'est un passionné qui aime profondément sa maison. Il prend le temps de partager un moment convivial ou quelques mots avec tous ses hôtes et regorge de petites attentions à leur égard.






De son côté le chef Ahmed Handour, au regard discret et à l’allure très humble, est soucieux de la qualité de sa cuisine mais surtout de sa cohérence avec la terre où il travaille. il fait lui aussi partie des murs depuis les débuts de l’Heure Bleue. Pour lui, ce lieu lui a permis d’acquérir un maximum de connaissance grâce à la formation continue qu’il a pu vivre ici et qu’il tente à son tour d’inculquer à ses cuisiniers (12 personnes travaillent en cuisine entre le service du matin et celui du soir). Il a travaillé avec des chefs de grande renommée, tels que : Christophe Langrée, Serge Gouloumès, Alain Reix ou encore Guy Martin….





Ce chef, très accès sur des produits locaux, souhaite revenir aux traditions marocaines tout en réinventant sa propre cuisine. Vous ne trouverez ainsi que des produits frais: des fruits et légumes venant de deux producteurs locaux et livrés tout les deux ou trois jours, des épices, du poisson fraîchement pêché, qu’il va chercher chaque jour au port de la ville pendant sa pause, de 15h à 18h … “Cela permet d’avoir une qualité inégalable de produits frais, mais surtout cela permet de faire travailler des personnes de la région, extérieures à l’Hôtel”, nous souligne t-il.



#LHeureBleue #HotelEssaouira #RelaisChateaux #relaischâteauxlheurebleue