LE ROYAL MANSOUR : LA PEPITE DE MARRAKECH

Il est rare de séjourner dans un hôtel digne d'un palais des milles et une nuit. Et pour cause, cet établissement hors norme est la propriété de son Altesse le Roi Mohamed VI.


Le Royal Mansour est un bijou architectural ! Il est la plus belle vitrine de l'artisanat et de l'art Marocain. Plus de 3000 personnes ont travaillé pendant plusieurs années à sa construction au coeur même de la ville rouge, à quelques pas seulement de la célèbre Koutoubia. On la distingue de toutes les terrasses des Riads privatifs du palais.

Le Royal Mansour

Rue Abou Abbas el sebti، مراكش 40000, Maroc

+212 52980-8080

www.royalmansour.com


L'établissement est très confidentiel, protégé par les remparts de Marrakech rénovés pour l'occasion. Une simple plaque dorée et la présence de plusieurs gardes vous indiqueront l'entrée. L'arrivée est monumentale, la grande porte traditionnelle laisse filer au compte-goutte les quelques véhicules autorisés qui déposent les hôtes sur le péron entièrement en marbre. Les portes arrières de la voiture s'ouvrent alors, vous êtes accueillis tel un ambassadeur. Le personnel est souriant, prévenant. Un homme s'approche. Il se présente et nous indique qu'il sera notre major-d'homme pour toute la durée de notre séjour. Disponible 24h/24h, son rôle est de répondre aux demandes les plus simples mais aussi les plus exigentes des clients dont il a la charge.


Le palais orbite autour du bâtiment principal qui habrite la réception, la conciergerie ainsi que les salles de réception et le restaurant La Table. Il dispose également d'un bassin tapissait de mosaiques noires et blanches ainsi que le clapotis des fontaines invitent le voyageur à se déconnecter du monde réel. Nous avons hâte de découvrir alors notre Riad. Les allées qui nous y conduisent sentent bons le jasmin et la fleur d'oranger. Ici ne cherchez pas les "chambres", chaque invité dispose d'une maison privative, d'une piscine sur le toit et d'un service personnalisé.


La porte de chaque riad protège des trésors. Une fois à l'intérieur on se sent dans un cocon où "luxe, calme et volupté" ont retrouvé toutes leurs lettres de noblesse. Rakech, notre major-d'homme, nous fait visiter la maison. Je comprends très vite que ce séjour restera graver dans ma mémoire. Nous allons de découvertes en découvertes. Le lieu s'articule autour d'un puit de lumière, pressez simplement un bouton pour ouvrir la verrière, tendez l'oreil, aucun bruit. Chaque pièce est unique, on sent que chaque objet porte la marque de l'artisan qui l'a réalisé. Le travail unique de ces femmes et de ces hommes de talent marque le coeur et la mémoire des voyageurs de passage. Je me souviens des fauteuils en cuir de lézard du petit salon, du dressing entièrement recouvert d'aligator, des lampes de chevet en oeuf d'autruche, de la marqueterie des meubles que l'on ose à peine ouvrir pour se servir un verre. Ici, chaque détail compte, même l'entête du papier à lettres porte le nom et le prénom du voyageur gravé en lettres d'or et déposé délicatement sur le bureau. Cela invite sans nul doute à la correspondance. Dans un autre établissement, d'aucun pourrait qualifier ces détails de luxe ostantatoire, ici il s'agit de la magie du lieu.